Comment traiter une vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne ou VB est une des causes de pertes et d'odeur vaginales pour lesquelles les femmes sollicitent une aide médicale. Cette affection survient en raison d'un déséquilibre de la flore vaginale, qui provoque une prolifération des « mauvaises » bactéries. En plus des symptômes inconfortables, à défaut de traiter une VB, le risque de contracter une MTS comme le VIH ou l'herpès peut augmenter.

Elle augmente également le risque de fausse couche ou de naissance prématurée si elle survient pendant la grossesse, et les femmes atteintes de VB sont plus susceptibles de présenter une infection après une intervention pelvienne comme une césarienne ou une hystérectomie. Celles-ci ne sont que quelques-unes des raisons de l'importance de soigner une vaginose bactérienne avec le médicament approprié avant la survenue de toute complication.

Comment diagnostique-t-on la VB?

Il va sans dire que si vous remarquez des changements au niveau de vos pertes, une odeur de poisson, des démangeaisons, une sensation de brûlure ou d'autres inconforts vaginaux, vous devriez consulter votre médecin si les problèmes persistent. Ne soyez pas gênée - plus vous donnerez de renseignements à votre médecin, plus il sera facile pour lui ou elle de diagnostiquer correctement le problème.

Votre médecin effectuera peut-être même un examen pelvien, afin de pouvoir inspecter visuellement votre vagin et le col de votre utérus. Votre médecin prendra peut-être aussi un échantillon (avec un coton-tige) de votre paroi vaginale pour tenter de déceler des signes microscopiques de certaines infections. Cette procédure n'est pas douloureuse, bien qu'elle puisse être légèrement inconfortable, alors assurez-vous de respirer et de relaxer le plus possible.

"Les antibiotiques constituent le traitement le plus courant mais peuvent perturber la flore vaginale bénéfique, causant des problèmes récurrents."

Votre médecin pourra souhaiter effectuer un autre test, un test olfactif appeler « whiff test » - alors qu'une goutte d'hydroxyde de potassium est mélangée à un échantillon de vos pertes. En cas d'infection bactérienne, une odeur de poisson est libérée, confirmant le diagnostic. Un autre signe pouvant confirmer le diagnostic est une valeur de pH vaginal dépassant les 4,5.

Traitement de la vaginose bactérienne

Environ 30 % des infections se résorbent spontanément, grâce à nos mécanismes de défense. Toutefois, si les symptômes mentionnés ci-dessus ne s'estompent pas en quelques jours, un traitement approprié s'impose, surtout pendant une grossesse. Bien que des remèdes non antibiotiques existent, votre médecin vous prescrira vraisemblablement une antibiothérapie pour traiter une VB. Les antibiothérapies les plus courantes comprennent :

  • Le métronidazole*, sous forme de comprimés ou de gel vaginal
  • La clindamycine**, sous forme de comprimés, de crème vaginale ou de suppositoires vaginaux
  • Le tinidazole*, sous forme de comprimés

* Évitez de consommer de l'alcool pendant un traitement par antibiotiques et pendant 24 h après la prise du dernier comprimé pour éviter la nausée ou la douleur abdominale.
** La crème et les suppositoires vaginaux de clindamycine peuvent affaiblir les condoms et les diaphragmes en latex pendant jusqu'à 5 jours après leur utilisation.

En plus des effets secondaires mentionnés, les antibiotiques peuvent perturber la flore vaginale bénéfique, pouvant entraîner une infection à levures ou une infection VB récurrente. Corriger votre flore vaginale bénéfique (Iactobacilles) pendant ou après avoir terminé votre antibiothérapie en utilisant un prébiotique qui stimulera la croissance de vos bonnes bactéries et gardez votre vagin en santé et équilibré.

L'alternatif aux antibiotiques est d'utiliser des produits naturels, qui restaurent le pH du vagin, ont peu d'effets secondaires, voire aucun, et permettent aux bonnes bactéries de rétablir l'équilibre de la flore du milieu vaginal.